Actualités

Hollande Président de la République !



   Hollande Président de la République !  

 


Mais vous n’y pensez pas déclarait Laurent Fabius lors des primaires socialistes! Force est de constater que cette déclaration avait tout son sens car  ni les jeux de mots, ni les postures médiatiques, ni le mariage pour tous , sauf pour lui, ni les arbitrages ministériels à contre-courant, ni le matraquage fiscal au-delà du raisonnable, même pour Moscovici, ni le chômage alarmant ne donneront à notre pays les ressources nécessaires pour tenir sa place en Europe et dans le monde.
Alors face à ce constat d’échec, face au désamour de son électorat, François Hollande nous gratifie d’une nouvelle farce : quelle France en 2025 ? De qui se moque-t-on dans cette communication dont les médias sont friands en cette période estivale où l’actualité est plutôt atone?


Bien entendu tous les ministres qui sont aujourd’hui dans l’incapacité de réduire le chômage, de diminuer la dette dont le poids engagera bientôt notre souveraineté nationale, incapables de garantir la sécurité des Français et pas seulement à Marseille ont trouvés de bonnes raisons d’être optimistes pour la France en 2025, le contraire eut été étonnant.


Mais la situation la plus réaliste et la plus inquiétante sans changement, n’est-elle pas celle que résume Jean Pisani-Ferry Commissaire Général à la stratégie et à la prospective qui dessine « une France à coup sûr plus vieille, plus petite et moins riche même si elle ne manque pas d’atouts »


Comme en 1981 et 1988 les socialistes seront passés par là asphyxiant notre économie par un taux d’imposition confiscatoire y compris pour les classes moyennes, plutôt que de travailler (à bas les 35 heures), inventer pour  créer de la richesse, conserver nos jeunes et nos élites, mettre en œuvre une politique sociale et fiscale favorable à l’emploi, garantir une énergie abondante et bon marché avec le nucléaire et le gaz de schiste dont l’interdiction d’exploitation encadrée constituera à terme une faute majeure.


Un espoir cependant, avant 2025, les Français auront bouté hors des affaires du pays l’illusionniste François Hollande et sa kyrielle de ministres sectaires et incompétents. C’est une question de salut public.

Problèmes de sécurité à Evreux

Michel Champredon dans sa logique!

La sécurité de ses concitoyens ne constitue pas une priorité pour Michel Champredon! Il l'a démontré à plusieurs reprises et le démontre à nouveau.

Après avoir été un farouche opposant à la vidéosurveillance mise en place sous l'ère Debré/Nicolas dont l'utilité est pourtant avérée tant en termes de dissuasion que pour l'aide à la résolution des enquêtes. Il a ensuite vivement contesté la présence des CRS dans notre ville après les émeutes de 2005 à la Madeleine. Il fallait bien pourtant ramener le calme et démontrer aux ébroïciens que leur sécurité était une priorité pour l'Etat et la Municipalité.

Et maintenant! A l'heure où le sentiment d'insécurité grandit consécutivement  à l'augmentation sensible du nombre de cambriolages à Evreux, Monsieur Champredon supprime, sans débat au Conseil Municipal, les rondes en soirée et de nuit de la police municipale. Ces patrouilles constituent pourtant une complémentarité certaine avec celles de la police nationale et sont bien de nature à apporter leur contribution à la dissuasion des délinquants.

Alors, Monsieur Champredon est-il un adepte de la philosophie prônée par Madame la Ministre de la justice qui veut supprimer la prison pour les peines inférieures à 2 ans, supprimer les sanctions planchers pour les récidivistes et les peines de sûreté pour les délinquants les plus dangereux affichant ainsi un laxisme méprisant pour les forces de l'ordre et un encouragement pour la délinquance.

A l'heure où les chiffres des délits explosent et la récidive devient un fléau, il est plus que jamais nécessaire que l'Etat et les Collectivités Locales conjuguent leurs moyens pour permettre à nos concitoyens de jouir de leur premier droit qui est  celui de la sécurité après la liberté.

Ceci devrait être le fil directeur de la nouvelle convention prévue à l'automne précisant le rôle de chacune des polices. Alors pourquoi Monsieur Champredon a-t-il pris cette décision en pleine période estivale propice à la recrudescence des vols et cambriolages?

La question induit la réponse: la sécurité de ses concitoyens n'est pas sa préoccupation majeure, il est dans sa logique. Aux  Ebroïciens de juger.


        Jean-Pierre Nicolas

 

Bilan du mandat de Michel Champredon

La campagne pour les prochaines élections municipales est manifestement engagée. Il s'agit de faire le bilan du mandat de M. Champredon et de réfléchir sur le projet le mieux adapté à notre ville. Sur chacun de ces volets nous voulons être présents.

En 2008 moins d'un ébroïcien sur 2 a fait confiance à M. Champredon et son équipe.  Qu'ont ils fait de ce mandat?

Plusieurs marqueurs sont significatifs d'un bilan qui plonge Evreux dans une spirale négative pour le développement de notre ville.

Evreux est en panne. Un mandat pour rien!

1- Absence de cohésion de la majorité municipale.

Cette équipe recèle des divergences quasiment idéologiques qui conduisent à de véritables ruptures avec retrait de délégations pour les adjoints récalcitrants (vote de l'impôt ménage à l'Agglo). Le récent épisode sur le vote relatif au terrain envisagé pour la construction d'une mosquée à la Madeleine est lui aussi révélateur du fossé qui existe entre le Maire et une partie de sa majorité. C'est en permanence le compromis à minima et les revirements sont monnaie courante. Nous sommes loin de la nécessaire cohésion surtout dans cette période délicate.

Quand vous ajoutez les conflits quasi récurrents avec le personnel qui ont éclaté au grand jour encore récemment, c'est du jamais vu à la mairie d'Evreux; alors vous comprenez que les conditions ne sont pas réunies pour fédérer les compétences pour concevoir et porter un projet global et équilibré pour le développement de notre ville.

Alors à l'approche de 2014  M. Champredon et sa pseudo équipe multiplient les chantiers au coup par coup sans ligne directrice fédératrice Il est vrai que pendant 4 ans ils se sont ingéniés à détricoter ce que nous avions initié et préparé financièrement, avec des arguties qui ne trompent personne. M Champredon a le culte de la personnalité. Il veut marquer Evreux de son sceau personnel sans se soucier de l'amélioration de la qualité de vie de nos concitoyens. Pour exemples on peut citer la peinture des bus de transurbain, le changement des logos de la ville et l'Agglo, la dénomination du Grand Evreux Agglomération qui est plutôt un  petit Evreux. Ces caprices d'élus coûtent chers aux contribuables et ne leur apportent aucun mieux être.

A l'exception des terrains de football synthétique à la Madeleine initiés et réalisés par la nouvelle municipalité aucune autre réalisation d'infrastructure ne peut être mise à l'actif de cette municipalité qui au contraire a retardé ou abandonné nombre de projets;  à titre d'exemples :

 


Les bords de l'Iton, l'entrée de ville Harpe Roosevelt, le nouvel Hôpital, la réhabilitation du Théâtre, la maison de quartier de la Madeleine, la maison de quartier de Saint-Michel, la crèche de Nétreville, l'éclairage de la cathédrale et l' aménagement des abords, la rénovation de l'école Romain Rolland, la reconstruction de l'école Maxime Marchand, la maison de retraite Azemia, la SMAC, la salle de sports, la rénovation du Beffroi,  le parking souterrain derrière la mairie ... ont été réalisés ou initiés avec un plan de financement par la Municipalité Debré Nicolas.

Les atermoiements et les non décisions de la municipalité actuelle ont fait reculer notre ville.

- maison de quartier de la Madeleine . La remise en cause du projet lancé par l'ancienne municipalité a eu plusieurs conséquences - perte d'une subvention FEDER de 400 000 €-coût d'une nouvelle étude- bâtiment toujours pas opérationnel soit 4 ans de retard.
- réhabilitation de la maison de quartier de Nétreville au point mort,
- 2ème tranche de la maison de quartier de Saint Michel à l'abandon.
Il s'agit pourtant de structures permettant de renforcer le lien social.

- La salle de sports pour laquelle d'importants crédits d'Etat avaient été obtenus  est remise à une date indéterminée malgré une communication du maire annonçant sa réalisation pour 2014 ...et les crédits se sont envolés.
-2ème cours de tennis couvert à Saint Michel projet à l'abandon
- la modification du projet SMAC avec une scène ouverte a eu 4 effets négatifs - augmentation du coût; colère des riverains; retard conséquent de la mise en chantier; coût de fonctionnement exorbitant.
- le vaudeville concernant la réhabilitation du théâtre est l'exemple type des divergences qui animent cette majorité municipale. Avec l'appui de dernière minute de Silighini, Champredon laisse à l'abandon l'un des bâtiments emblématiques d'Evreux. On nous présente maintenant un dossier faisant ressortir un coût d'opération sensiblement identique au projet initial repoussé par Champredon. Quelle ville accepterait de laisser à l'abandon pendant 6 ans un bâtiment emblématique de sa politique culturelle?
- la réhabilitation de l'ancien site de l'hôpital élément fondamental pour la dynamique du centre ville a été négligée pendant 5 ans malgré quelques agitations médiatiques pouvant faire croire aux ébroïciens que leurs suggestions seraient prises en compte

Les quartiers:

-La Madeleine et Nétreville classés en opérations ORU obtenues par l'ancienne Municipalité bénéficient des crédits ANRU
Saint-Michel et Navarre sont quasiment laissés à l'abandon
-Le centre-ville est martyrisé. Alors qu'une étude payée par les contribuables conclut entre autres que l'attractivité de notre centre ville est handicapée par son accessibilité et le stationnement, la Municipalité vient de décider de réduire encore les places de stationnement et de mettre en file unique les rues du Docteur Oursel et de Verdun.

Une ville c'est un ensemble de quartiers au développement desquels on doit veiller de manière équilibrée avec un centre ville qui participe à la notoriété de la ville. L''activité des artisans et commerçants qui constituent des acteurs essentiels pour l'emploi doit y être facilitée même si le stationnement ne constitue qu'une piste d'action.

 

Les conseils de quartier peuvent être une bonne idée et permettre de bénéficier de la créativité des habitants à condition qu'ils ne soient pas managés pour servir uniquement de caisse de résonnance à la politique municipale, d'ailleurs les habitants ne s'y sont pas trompés et la municipalité a été obligée de les ouvrir à tous les habitants pour éviter leur désertion totale.

Social:

Le CCAS n'est plus en mesure  de faire face aux demandes des prestations à domicile du fait du contentieux qui l'oppose au Conseil Général sur le montant de la prise en charge par celui-ci de ces prestations. Il est cocasse de remarquer que le maire et son adjoint aux finances sont Vice-présidents du Conseil Général et que la ville a assigné le Conseil Général. C'est une réduction de 15% des heures de services rendues à la population

Animation

Exit la fête de la pomme et celle des bouquinistes qui font désormais la joie de la ville de Conches

Développement économique:

il est moribond
Alors que la municipalité avait promis la création d'une agence de développement pour dynamiser l'agglomération elle a au contraire abandonné ses prérogatives à Eure Expansion agence du Conseil Général. C'est une perte de souveraineté sur la compétence essentielle de notre agglomération                    
Fiscalité:

Il est faux de dire que la fiscalité n'a pas augmenté. Elle a augmenté pour les ménages par la création à l'Agglomération d'une nouvelle taxe. C'est un impôt supplémentaire pour les contribuables ébroïciens dont certains de surcroît voient leurs impôts fonciers augmenter de façon conséquente après le changement de catégorie de leurs habitations, d'ailleurs les impôts représentaient 31,5% des recettes en 2007, ils en représentent 34,6% en 2011 et la charge par habitant est passée de 487 euros en 2007 à 544 euros en 2011 alors qu'elle n'est que de 511 euros en moyenne pour les communes similaires. C'est la preuve d'une fiscalité disproportionnée par rapport aux services rendus aux ébroïciens

La fiscalité a aussi augmenté pour les commerçants et artisans par la création d'une taxe sur les enseignes commerciales et l'augmentation de la CFE

A cela on peut également  ajouter l'augmentation exponentielle du prix de l'eau

Dans un contexte délicat c'est bien le pouvoir d'achat de nos concitoyens qui est dégradé.

 


Finances

La dérive est inquiétante. La ville emprunte chaque année plus qu'elle ne rembourse. La dette a déjà augmenté de plus de 8 millions d'euros et la ville ne dégage pas d'autofinancement pour financer ses investissements et diminuer le recours à l'emprunt. L'augmentation de la fiscalité est inéluctable et la note sera douloureuse pour les ébroïciens contribuables (environ 50% des foyers)

Il est mensonger de rejeter la faute sur l'ancienne municipalité qui aurait différé des remboursements d'emprunts au motif qu'elle se trouvait dans l'incapacité de rembourser les annuités d'emprunts. Qui peut croire une telle énormité puisque précisément cette municipalité avait diminué la dette de 25 millions d'euros et les impôts locaux de 7%?

La réalité c'est que la municipalité actuelle avoue considérer l'emprunt comme une variable d'ajustement car elle est dans l'incapacité de réduire son train de vie et de dégager des économies de fonctionnement et ce ne sont pas les contorsions de Silighini qui, en commission, reconnaît que l'épargne nette est négative pour ensuite affirmer l'inverse en conseil municipal, qui renfloueront les finances de la ville.

Conclusion

Tous les indicateurs sont au rouge, sociaux , économiques , financiers, prospectifs.
La municipalité Champredon a fait prendre un retard considérable à notre ville.

L'absence de cohésion de l'équipe municipale et les conflits larvés permanents avec le personnel n'ont pas permis de dégager la synergie nécessaire pour concevoir et porter un projet global pour améliorer l'attractivité de notre ville. .

La communication omniprésente du maire ne peut dissimuler l'absence de vision sur le positionnement d'Evreux en termes d'aménagement du territoire et l'isolement d'Evreux par rapport au réseau des villes normandes y compris de gauche, qui rejette notre ville vers un statut de commune de grande banlieue puisque nous n'avons pas de projet fédérateur en termes économiques, culturel, d'urbanisme et d'aménagement urbain qui sont les leviers indispensables à l'attractivité d'une ville et sa cohésion sociale.

ET MAINTENANT.

A partir de ce constat qui repose sur des faits, nombreux sont les ébroïciens qui veulent le changement. Comme nous ils ne veulent pas à nouveau confier les clefs de la ville à un agglomérat de groupuscules de circonstances opposés idéologiquement mais unis par la soif du pouvoir et les indemnités d'élus. En 6 ans l'augmentation des indemnités des élus de la majorité municipale aura couté 1 million aux contribuables ébroïciens.

Ce changement souhaité par les ébroïciens se fera sur un programme adapté à notre ville en tenant compte des besoins d'Evreux et porté par une équipe d'ébroïciens passionnés pour leur ville parce qu'ils la vivent au quotidien et privilégient l'intérêt général aux intérêts particuliers ou idéologiques.

Dans ce contexte et sans langue de bois, nous aurions préféré que la concertation précède certaines déclarations. Pour mémoire et sans ressasser le passé je rappellerai que c'est dans cet esprit que le 13 février j'avais proposé  à Bruno Le Maire un rendez-vous afin qu'il prenne la tête de liste. Ce rendez-vous eu lieu le 18 avril. Mais auparavant le 5 avril La Dépêche annonçait la désignation de  Guy Lefrand comme tête de liste UMP à Evreux alors qu'il avait déjà déclaré sa candidature et commencé sa campagne à Verneuil sur Avre où il est domicilié depuis son échec aux cantonales devant Anne Mansouret, tout en résidant à Paris.

Cette annonce surprise a déclenché dans notre électorat un courroux certain. J'ai alors été assailli de mails, de textos, de coups de téléphones... fustigeant cette situation et considérant le positionnement de Bruno Le Maire comme un désengagement à l'égard d'Evreux et l'attitude de Guy Lefrand comme de l'inconstance et un manque de considération à l'égard des ébroïciens. (je cite)

Les appels à la constitution d'une autre liste étaient et sont encore très nombreux.
C'est dans ce contexte qu'une équipe s'est rapidement constituée. Elle s'étoffe au fil des jours
en poursuivant et intensifiant le travail conduit depuis 5 ans dans l'opposition municipale.
L'équipe dont vous avez ce soir devant vous une représentation ( vacances et obligations professionnelles pour certains et certaines ne leur permettent pas d'être présents) est au travail. Nous en reparlerons dans un instant.

C'est avant tout une équipe d'ébroïciens qui vivent notre ville au quotidien et qui sont marqués du sceau de l'intérêt général.

Ce n'est pas une équipe de division; bien au contraire, c'est une équipe qui veut le Rassemblement le plus large possible avec 1 seul objectif: ne pas reconduire Champredon à la mairie d'Evreux.

Cette équipe est républicaine, ouverte, tolérante, sociale et elle ne veut surtout pas pratiquer l'exclusion. Elle conjugue, expérience, renouveau et jeunesse pour assurer la relève.

Quelques mots plus personnels si vous le permettez.

Dans cette démarche il ne s'agit pas pour moi d'un quelconque rebond politique ou d'une soif de revanche ou encore de figurer à tout prix sur une liste. Il s'agit tout simplement de la poursuite de mon engagement au service d'Evreux et des ébroïciens commencé de longue date dans mes activités professionnelles et poursuivi dans mes fonctions électives.

Les calculs politiciens ne m'intéressent pas. J'avais d'ailleurs décliné la proposition de Jean-Louis Debré pour lui succéder dans sa circonscription réputée plus facile pour nos couleurs que la 2ème circonscription. J'ai aussi décliné les propositions de conduire une liste dans des communes rurales.

J'ai assumé pendant 5 ans la cohésion de l'opposition municipale en laissant à chacun toute sa liberté d'expression. A ce titre j'ai honoré le contrat passé en 2008 avec les 48% d'ébroïciens qui avaient voté pour la liste que j'avais l'honneur de conduire. Ce positionnement de leader de l'opposition municipale est particulièrement ingrat car il focalise toutes les attaques, y compris les plus basses des adversaires politiques. J'ai assumé cette mission en toute conscience la considérant comme un devoir à l'égard des ébroïciens qui nous avaient fait confiance dans cette élection rocambolesque de 2008.

Pour notre ville je suis ouvert au dialogue pourvu qu'il soit direct franc et loyal. C'est d'ailleurs dans cet esprit que j'ai proposé à Guy Lefrand de prendre mon attache lors du comité départemental de l'UMP le 31 mai. La parole lui appartient. J'ai souhaité que Bruno Le Maire soit tête de liste. Il n'est pas encore trop tard pour qu'il manifeste son plein engagement pour Evreux car personne aujourd'hui ne connait exactement ce que sera la loi sur le non cumul des mandats. Les adjoints et les conseillers régionaux seront-ils touchés?

J'espère que les choses pourront encore évoluer et je serais consterné si, ine fine nous devions constater que dans notre département la concorde n'ait pu se réaliser sur les 2 plus grosses villes Evreux et Vernon. Ce ne serait pas de bon augure pour les sénatoriales.

Dans l'incertitude actuelle avec Anita Mallet et l'équipe qui nous entoure nos poursuivons nos travaux de réflexion afin d'être en capacité de participer à cette campagne municipale dont l'issue sera lourde de conséquences pour le devenir de notre ville.

L'enjeu est simple ou c'est la continuité dans la médiocrité, le déclin et la gestion clanique ou c'est le rebond vers l'ouverture qui permettra à tous les ébroïciens d'être fiers de leur ville.

Concernant nos travaux, bien entendu il ne s'agit pas dès aujourd'hui de dévoiler notre programme. Ceci se fera en son temps en fonction des connaissances acquises au contact journalier des ébroïciens mais aussi en fonction de leur participation aux réflexions.

A cet effet, nous leur donnons la parole dès maintenant concernant leur vision sur un enjeu stratégique pour le devenir de notre ville; je veux parler de la réhabilitation du site de l'ancien hôpital. En 2008, nous avions proposé un programme. Depuis 5 ans rien n'a évolué. C'est pourquoi nous sollicitons l'avis des ébroïciens et leur suggestions afin d'affiner voir de modifier ce projet de façon transparente et pragmatique. Il ne s'agit pas de faire joujou avec tel ou tel logiciel si performant soit-il. Il s'agit d'être à l'écoute des ébroïciens de façon concrète. Pour cela nous nous sommes attachés les services de professionnels de l'urbanisme à qui je vais donner la parole dans quelques instants.

Vous l'avez compris, nous sommes au travail, déterminés, animés par la passion pour Evreux, pour redonner un nouvel élan à notre ville en valorisant ses atouts et en faire une capitale régionale reconnue. C'est cette vision d'Evreux que nous voulons faire partager à toutes celles et tous ceux qui partagent cette ambition et que nous invitons à nous rejoindre.


        Jean-Pierre Nicolas

 

Revue de Presse

Revue de Presse

 

Paris Normandie du 3 juilllet

 

 

Paris Normandie du 11 juillet

Questionnaire sur l'avenir de l’îlot Saint Louis

POUR L'AVENIR D'EVREUX,


Avec leur équipe, Jean Pierre NICOLAS et Anita MALLET,
vous donnent la parole

Ancien Hôpital d'Evreux

 


Depuis 2010  l’hôpital a été déménagé créant ainsi une friche de 5 ha en plein cœur d’Evreux. Cette friche a des contraintes que nous connaissons : archéologie, dénivelé du terrain, pollution…

 

Nous avions réalisé un projet à partir de ces éléments en 2008. Le contexte a changé et de fait, le projet doit s’adapter.

 

Aujourd’hui, la seule donnée manquante et essentielle pour bâtir ce nouveau projet est l’avis des ébroïciens. Quelles sont vos attentes et quels sont vos besoins pour ce futur quartier Saint Louis ? Ainsi, nous vous proposons, au travers de ce questionnaire,  de recueillir votre avis de façon transparente et pragmatique, pour étayer un projet d’avenir pour Evreux.Nous avons réalisé ces questions dans le but de recenser vos avis et vos attentes concernant ce projet.

 

Quelques clés de lecture vous sont proposées au travers du site comme les photos, les plans, la bande sonore... afin de saisir les dynamiques de cet ancien site hospitalier. Grâce à vos retours, courant septembre, nous pourrons dresser un point de départ pour dégager des grands enjeux.

 

Nous vous invitons à visiter ce site avec le lien suivant:  http://ilotsaintlouis.wix.com/jpnicolas

 

Ce site sera complété régulièrement en fonction des idées qui seront développées dans le questionnaire.

Bonne lecture et nous vous remercions par avance pour vos réponses.

 

Anita Mallet et Jean-Pierre Nicolas

 

Plus d'articles...