Problèmes de sécurité à Evreux

Michel Champredon dans sa logique!

La sécurité de ses concitoyens ne constitue pas une priorité pour Michel Champredon! Il l'a démontré à plusieurs reprises et le démontre à nouveau.

Après avoir été un farouche opposant à la vidéosurveillance mise en place sous l'ère Debré/Nicolas dont l'utilité est pourtant avérée tant en termes de dissuasion que pour l'aide à la résolution des enquêtes. Il a ensuite vivement contesté la présence des CRS dans notre ville après les émeutes de 2005 à la Madeleine. Il fallait bien pourtant ramener le calme et démontrer aux ébroïciens que leur sécurité était une priorité pour l'Etat et la Municipalité.

Et maintenant! A l'heure où le sentiment d'insécurité grandit consécutivement  à l'augmentation sensible du nombre de cambriolages à Evreux, Monsieur Champredon supprime, sans débat au Conseil Municipal, les rondes en soirée et de nuit de la police municipale. Ces patrouilles constituent pourtant une complémentarité certaine avec celles de la police nationale et sont bien de nature à apporter leur contribution à la dissuasion des délinquants.

Alors, Monsieur Champredon est-il un adepte de la philosophie prônée par Madame la Ministre de la justice qui veut supprimer la prison pour les peines inférieures à 2 ans, supprimer les sanctions planchers pour les récidivistes et les peines de sûreté pour les délinquants les plus dangereux affichant ainsi un laxisme méprisant pour les forces de l'ordre et un encouragement pour la délinquance.

A l'heure où les chiffres des délits explosent et la récidive devient un fléau, il est plus que jamais nécessaire que l'Etat et les Collectivités Locales conjuguent leurs moyens pour permettre à nos concitoyens de jouir de leur premier droit qui est  celui de la sécurité après la liberté.

Ceci devrait être le fil directeur de la nouvelle convention prévue à l'automne précisant le rôle de chacune des polices. Alors pourquoi Monsieur Champredon a-t-il pris cette décision en pleine période estivale propice à la recrudescence des vols et cambriolages?

La question induit la réponse: la sécurité de ses concitoyens n'est pas sa préoccupation majeure, il est dans sa logique. Aux  Ebroïciens de juger.


        Jean-Pierre Nicolas

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir